Nous contacter : 02 54 00 32 38

VENDREDI 28 JUIN 2019 A 20H30
A LA VERNELLE (Halle au blé)

© Régis ESPANNET – Studio ERE

Azul Compagnie Bessoucouna

Déjouer l’apesanteur, lâcher prise et s’abandonner en conscience…

En espagnol, le mot « azul » signifie « bleu ». Dans la langue Kabyle, il se traduit par « proche du coeur » et s’utilise pour se saluer. Instinctivement, lorsque je prononce « azul », je pense : ciel, azur, mer, absolu, idéal… L’eau me renvoie aux symboliques de la purification, du renouveau, de l’élément féminin lié à la maternité et à l’origine, à l’illusion et au reflet, au temps qui s’écoule, à l’unité, au lien entre le ciel et la terre.

J’ai toujours ressenti cette attirance irrépressible pour l’eau, la mer et son infini. J’en ai également une peur effroyable. Le plaisir et l’appréhension mêlées d’immerger mon corps représentent une dualité qui me tiraille autant qu’elle m’apaise. De même, lorsque mon corps est suspendu, le jeu du va et viens entre le déséquilibre et l’équilibre me fait passer par une perte de repères parfois délicieuse, parfois anxiogène. Finalement, mon corps aquatique tout autant que mon corps aérien cherchent le point d’ancrage procurant calme et sérénité. Ma drisse symbolise autant ma dépendance que ma liberté dans cette sorte de parcours initiatique.

Après avoir intimement exploré ces sensations, l’envie m’est venue de les mettre en scène à travers le corps de l’autre : je pose là un regard et me questionne sur l’origine, l’état primaire, l’hybride, la respiration, le cycle et les limites physiologiques. Cécilia S

Site internet : www.bessoucouna.com
Genre : Danse contemporaine aérienne
Durée : 50 minutes
Distribution : A. Lauouvea, N. Lutz et N. Lamatière

En première partie : Capuche

Né à l’intérieur de Tétrakaï, le spectacle de sortie de la 25ème promotion du CNAC, le personnage de Capuche fait une brève apparition au cours d’une traversée de plateau. Très vite, il est ressenti que le personnage peut avoir une existence propre avec sa raison d’être et ses manières de faire qui prennent forme dans un mélange de contorsion, d’acrobatie, de danse et de « marionnettisation » par l’intérieur.

L’encapuché est un corps mouvant, malléable, flexible et à la taille extensible. Il est ainsi capable, d’un mouvement à l’autre, de se transformer et de recomposer en continu des univers, des sensations qui vont de la figure abstraite et troublante, à la posture burlesque d’un personnage de cartoon.

En partenariat avec le CDN d’Orléans
Genre : cirque, danse, marionnette
Durée : 30 minutes
Distribution : Victoria Belen Martinez

  • Plein tarif : 8 €
  • Tarif réduit : 6 € (étudiants, demandeurs d’emplois)
  • Gratuité jusqu’à 14 ans inclus

Service culturel : Eva Dardant au 02 54 00 33 77 ou au 06 74 28 15 38 / culture@ccev.fr

Fermer le menu
Navigation