SYNDICAT DES EAUX
DU BOISCHAUT NORD

HISTORIQUE
La loi NOTRe du 7 août 2015 a incité les syndicats des eaux et les services d’eau gérés par les communes seules à se regrouper. L’obligation d’avoir
sur son territoire 3 Communautés de Communes a finalement été reportée en 2026 mais les démarches engagées par les syndicats depuis 2016 (travail important de préparation, discussion, harmonisation)
ont permis la création du SYNDICAT DES EAUX DU BOISCHAUT NORD au 1er janvier 2019, nouveau syndicat issu de la fusion de 4 syndicats intercommunaux.

FONCTIONNEMENT
Le syndicat assure la production, le traitement et la distribution de l’eau potable sur 22 communes soit un total de 8 405 abonnés (environ 14 500
habitants), répartis sur 863 km de réseau. L’eau prélevée provient principalement des nappes du Cénomanien (à plus de 100 mètres : eau de bonne qualité malgré la dureté qui en fait une eau très calcaire pour certains secteurs). À signaler : 2 réseaux (Luçay-le-Mâle et Écueillé) qui prélèvent en partie à faible profondeur. Des traitements adaptés sont mis en place à
chaque station et le syndicat comprend 5 stations de pompage : Baudres, Écueillé, Luçay-le-Mâle, Valençay et Villentrois. Particularité pour la commune de La Vernelle où l’eau est achetée à Véolia. Seuls les réseaux de Valençay et Luçay-le-Mâle sont reliés grâce aux travaux importants d’interconnexion réalisés en 2019 : pose de 14 kms de conduites en diamètre 200, divers renforcements de conduites, installation d’un surpresseur à Vicq-sur-Nahon pour un coût total de 2 552 417 € HT. Pour le stockage, il compte 9 châteaux d’eau, 9 réservoirs (enterrés ou semi-enterrés), 8 surpresseurs et divers autres aménagements.

LES MOYENS HUMAINS
Administrativement, il y a 2 agents à temps non complet pour effectuer la facturation et la comptabilité et 1 directrice des services. Pour la partie technique, il y a 5 agents d’exploitation de réseau et 1 responsable des services techniques. Cette équipe a été dirigée sous la houlette de M. Alain RAVOY, Président et à l’initiative de cette fusion. Depuis le 28 juillet 2020, M. Bruno TAILLANDIER assure la présidence de ce grand syndicat (2ème dans le département de l’Indre pour le nombre d’abonnés).

HARMONISATION
Le mot fusion implique le mot harmonisation. Depuis 4 ans, le personnel et les élus, aidés des services de l’état (Direction Départementale des Territoires, Préfecture et Trésorerie de Valençay) ont tout harmonisé : le fonctionnement, la réglementation, les tarifs, la gestion du personnel.
• Pour les tarifs, une harmonisation de la redevance abonnement se fera avec un lissage sur 4 ans, commencé au 1er juillet 2019 : le prix du m³ étant identique pour les 3 syndicats en régie directe
• Le règlement de service, le mode de facturation : les abonnés ont été et sont informés 2 fois par an avec l’envoi de la facture d’eau des modifications apportées.
• Mise en place d’un logiciel de facturation unique qui a induit un retard dans les facturations. (Toutes nos excuses pour ce décalage).

Après deux années de fonctionnement (2019 et 2020), il est aujourd’hui possible d’avoir une vision globale de la collectivité et ainsi préparer l’avenir de la structure. La synthèse des études patrimoniales des 4 anciens syndicats en cours d’élaboration par le bureau DUPUET, permettra d’établir le schéma directeur pour les 15 années à venir.

Quelques chiffres du RPQS 2019 (Rapport de Présentation sur la Qualité du Service) :

• Volume mis en distribution : 970 217 m3
• Volume vendu : 761 438 m3
• Rendement du réseau : 80,75 %

Un service de proximité et de terrain, une équipe soudée, volontaire et engagée pour le fonctionnement de ce nouveau syndicat. Belle structure qui ne demande qu’à travailler avec tous les intervenants : abonnés, entreprises, prestataires, communes, administrations diverses, personnel du syndicat et élus.

"L'unification des syndicats des eaux communaux aboutissant à la naissance du Syndicat des Eaux du Boischaut Nord est à l'origine la volonté du Président RAVOY. Visionnaire, il avait prévu les implications de la loi NOTRe et l'incitation au regroupement des gestionnaires locaux de l'eau potable. Si tous les rapprochements concernant les collectivités ne sont pas toujours souhaitables, cette fusion est une grande chance pour notre territoire. Suffisamment important en taille, le Syndicat échappe maintenant aux obligations de la loi NOTRe et peut décider seul de son avenir. La mise en commun des ressources, des compétences humaines et techniques va permettre d'investir, de rénover, d'entretenir un réseau long de plus de 860 km. Nos faiblesses, nous les connaissons : un réseau vieillissant, parfois âgé de plus de 60 ans, et étendu sur l'ensemble des communes du Syndicat, un investissement inégal des travaux, tous ces paramètres nous incitent à entreprendre une modernisation des canalisations. Nous le savons tous, d'autres phénomènes auront une action décisive dans le temps sur l'évolution des ressources en eau. Les perturbations climatiques, le manque de pluviométrie, les sécheresses annoncées, la fragilité des nappes et les risques de pollution devront être appréhendés et diriger la politique du Syndicat. Soucieux du service au public, les femmes et les hommes qui composent l'équipe technique, administrative, et les élus représentant chaque commune s'engagent pour vous offrir une eau de qualité, respecter au mieux les coûts et pérenniser la production, le transport de l'eau. L'eau, c'est la vie ! Protégeons-la, respectons-la et évitons de la gaspiller !"
Bruno TAILLANDIER
Président
Siège social : 4, rue de Talleyrand 36600 Valençay
Administration : Tél. 09 72 21 16 45  / accueil@sebn3641.fr
Technique : Tél. 06 08 25 71 52 (pour les urgences!)  / stvalencay@sebn3641.fr
Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :