Abattoir

Depuis 2005, la Communauté de Communes du Pays de Valençay a repris en régie la propriété et la gestion de l’abattoir loco-régional de Valençay. Cet outil construit en 1934 n’avait en effet bénéficié que de très peu de travaux de rénovation et nécessitait une refonte complète de son système d’exploitation.
A partir de 2005, la collectivité s’est donc engagée dans d’importants travaux de mise aux normes, multipliant par trois la surface totale de l’établissement, supprimant totalement l’implication d’intervenants extérieurs (auparavant, les clients bouchers participaient à l’abattage de leurs propres animaux), optimisant les temps d’abattage tout en diminuant la pénibilité, améliorant le confort pour les animaux.

Au final, entre 2005 et 2008, ce sont près de 1 500 000 € HT qui ont été investi par la collectivité pour finaliser cette mise aux normes.

En 2008, la collectivité a ensuite déposé un dossier d’agrément sanitaire européen auprès des services de l’Etat, agrément que l’abattoir a obtenu en juin 2009, après la visite d’inspecteurs européens.
L’abattoir de Valençay se veut être un outil de proximité. Y sont abattus les espèces bovines, porcines, ovines et caprines.

La Communauté de Communes Écueillé – Valençay a le projet de créer un atelier de découpe pour l’abattoir dont l’objectif est de conforter l’activité existante tout en développant de nouveaux débouchés.
L’approche de la collectivité est une approche territoriale, l’objectif étant de soutenir l’ensemble des filières d’élevage du territoire.

En parallèle, des démarches ont été entreprises afin de promouvoir les circuits courts.
Certains effets se font déjà sentir puisque désormais, le collège cantonal, le village retraite Espoir Soleil de Luçay-le-Mâle et 5 cantines scolaires se fournissent en partie auprès de clients achetant leurs bêtes dans un périmè
tre d’une cinquantaine de kilomètres et faisant abattre à Valençay.

A l’échelle de l’abattoir, dont la zone de chalandise reste restreinte puisque concentrée sur une centaine de kilomètres alentours, ces résultats sont satisfaisants.
D’autres contacts sont en cours.

L’abattoir de Valençay reste un petit outil où quasiment toutes les opérations d’abattage sont effectuées manuellement.
Parmi les atouts reconnus de l’établissement figurent la qualité de la prestation, la réactivité, les très bons rendements, le fait que chaque propriétaire d’animaux récupèrent les morceaux de ses propres carcasses. Il n’y a pas de mélange de sang, de boyaux, etc.

Pour tout renseignement complémentaire contactez nous.